Toit

En premier lieu, tu dois sûrement te poser de nombreuses questions ! Comme par exemple : Quelle méthode utiliser pour ma toiture ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Est-ce-que je peux utiliser ce matériau-ci ? Nous allons répondre à tout ceci dans cet article !

Tout d’abord, l’isolation de la toiture concerne toutes les techniques permettant de bloquer l’entrée et l’infiltration des températures extérieures comme la chaleur et le froid. Les intempéries comme la pluie, la neige, la canicule et le vent seront à l’écart de ton habitation ! L’isolation de la toiture est aussi un moyen efficace de réduire la consommation d’énergie. 

En effet, nous savons que le toit peut être la cause de près de 30 % des déperditions de températures. Ainsi, faire l’isolation de sa toiture est important. Comme explicité dans le titre,  de multiples procédés peuvent être exploités afin de créer l’isolation parfaite. Par exemple, on peut faire l’isolation de la toiture par l’extérieur afin de maximiser la surface disponible dans les combles. Procéder par l’extérieur permet de mettre en valeur la toiture en rénovant la charpente, les poutres de soutien ou d’améliorer une ancienne isolation inefficace. Tu peux aussi isoler par l’intérieur, c’est le procédé le plus répandu. Cela présente des avantages économiques mais enlève de la place dans les combles ainsi il faut disposer d’une marge pour les travaux. 

D’autres techniques sont à voir avec les méthodes de l’épandage, soufflage, sarking, l’utilisation de panneaux ou de rouleaux. Avec nous, tu découvres les matériaux utilisables, les méthodes d’isolation, les coûts de tout cela et plus encore ! Prend rendez-vous avec une entreprise de travaux dans le cas où tu es prêt pour l’isolation de la toiture ! Et si tu as le temps, vas lire nos sujets sur l’isolation thermique et l’isolation phonique pour en apprendre plus sur le même thème !

1. Les techniques d’isolation de la toiture

Bâtiment

Tout d’abord, comme dit précédemment, on peut se servir de plusieurs techniques d’isolation de la toiture. Nous pouvons énoncer, le sarking, l’épandage, le soufflage, l’usage de panneaux et l’utilisation de rouleaux. De plus, on peut également opérer de l’intérieur et de l’extérieur. Commençons donc par présenter le sarking.

Le Sarking

Tout d’abord, l’isolation du toit par le sarking est une forme de rénovation se faisant à l’extérieur de la maison. En effet, on se sert d’un isolant sous support de panneaux que l’on place à même les espaces entre les chevrons de la charpente. Nous te conseillons de réserver cette méthode dans l’objectif de faire une rénovation entière de la toiture ou tout simplement pour l’isolation du toit d’un nouvel édifice. D’autre part, le sarking est une technique flexible, on peut l’utiliser sur tous les types de charpentes. De plus, la méthode livre de superbes capacités d’isolations phoniques et thermiques. Enfin, le sarking permet de respecter l’esthétique d’un toit. Donc si tu désires préserver le style de ta maison tout en améliorant ses performances, cette technique est faite pour toi ! Passons maintenant à la méthode de l’épandage.

L’épandage

Premièrement, on se sert de cette méthode afin de bénéficier d’une isolation de toit facile à réaliser et sans nécessité de s’équiper en machines. L’opération d’isolation se résume à poser de l’isolant en vrac à la main sur le plancher des combles ou même la charpente. De plus, la technique de l’épandage est réalisable en plusieurs épaisseurs d’isolant que tu peux paramétrer en suivant tes besoins. En général, on conseille l’isolation par épandage pour les petites surfaces. Poursuivons à présent avec la technique du soufflage.

Le soufflage

En premier lieu, tu peux opter pour l’isolation de la toiture par soufflage pour insuffler de l’isolant sous forme de flocons via une machine prévue à cet effet. D’autre part, nous pouvons te confirmer que c’est une des techniques d’isolation dont on se sert le plus. En effet, cette dernière présente de nombreux avantages. Elle permet d’isoler bon nombre d’espace, même les plus difficiles à atteindre. Enfin, la méthode du soufflage est vraiment rapide à effectuer. De plus, tu bénéficieras d’un confort thermique au top en toute saison.

L’isolation de toiture avec rouleaux

Tout d’abord, tu peux choisir d’utiliser la méthode d’isolation de la toiture par rouleaux. C’est en effet, un procédé qui se définit par l’utilisation de l’isolant à même le plancher des combles. Cependant, il faut parfois deux ou trois couches d’isolant pour bien réaliser cette opération. Enfin, cette technique présente aussi quelques bénéfices. En effet, il est très facile d’effectuer l’isolation avec rouleaux, en revanche, il est nécessaire d’avoir des combles faciles à accéder ainsi que faiblement affectées. Maintenant voyons ensemble la technique par panneaux.

Effectuer l’isolation de la toiture par panneaux

Tout d’abord, tu peux utiliser la technique par panneaux afin de faire l’isolement de la toiture. Ce procédé est adapté tant à la construction neuve qu’à la rénovation du toit. Nous devons te prévenir que cette isolation est principalement destinée aux planchers dotés de solives. Attends-toi à de bons résultats en rapport avec le confort thermique et phonique. Toutefois, la pose n’est pas très intuitive, il faut bien étudier ses travaux pour utiliser les panneaux.

L’isolation par l’extérieur

Tout d’abord, nous pouvons te confirmer que de nombreux bénéfices sont possibles grâce à la méthode par l’extérieur.

En effet, tu n’es pas obligé de vider les pièces aménagées des combles pour commencer les travaux. De plus, évacuer le logement n’est pas non plus utile pour l’isolation de la toiture. D’autre part, la dépose de parements de rampants ou même l’aménagement du plafond n’est pas à l’ordre du jour car aucunes poussières ni déchets ne seront présents du côté intérieur. Vu que la pièce intérieure n’est pas touchée, il n’y aura pas de décoration à remettre après les travaux.

La mise en lumière de ta charpente à forte allure est possible. De la même manière, tu peux mettre en valeur des poutres apparentes. Un autre avantage est de maintenir la hauteur sous plafond, on préserve la surface d’habitation. Tout ceci valorise le patrimoine de ta maison.

D’autre part, tu installes un certain plafond pour les ponts thermiques grâce à une isolation prolongée.

Enfin, la mise à jour thermique par l’extérieur en complément de celle des murs, améliore les capacités de l’isolation de la toiture.

Le redressement de la charpente est commun quand il y a des déformations au niveau des chevrons.

L’isolation par l’intérieur

Tout d’abord, nous avons plusieurs possibilités. La première, ce sont les travaux sans démontage de la couverture. Depuis l’intérieur de la maison, soit depuis les combles ou depuis le grenier, on peut effectuer des travaux d’isolation de toiture. Cependant, la surface doit être facilement accessible. Cela coûte moins cher car il faut seulement obtenir et mettre des isolants. En général, on les choisit en rapport à leur nature, leur épaisseur, l’espace disponible. Cependant le plus important, c’est leurs performances. 

L’isolation sous rampants : 
Réservé aux combles aménagés, l’isolation sous rampants n’est pas trop lourde pour votre charpente. On place l’isolant entre les chevrons de la charpente. Afin d’avoir une performance exceptionnelle, tu peux choisir de mettre une isolation en double couche.

L’isolation des combles perdus : 
Si tu veux réaliser une isolation de combles non aménagés, de multiples techniques de pose sont accessibles. En effet, comme vu précédemment, il existe la méthode de soufflage avec isolant sous forme de flocons ou bien la pose de plaques d’isolation au sol. Réfléchis bien !

2. Les matières pour l’isolation de toiture 

Isolation toiture-matières

Les isolants minéraux

La laine de verre

Premièrement, la laine minérale de verre donne le meilleur rapport performance /prix avec celle de roche. La laine de verre est un isolant fabriqué à base de sable et de verre recyclé. Elle est utilisée aussi bien pour l’isolation thermique que pour l’isolation phonique. La laine de verre est conditionnée sous forme de rouleaux, de panneaux souples, rigides ou semi-rigides ou d’isolant en vrac.

Voici ses avantages :
C’est une matière qui ne pourrit pas, qui résiste bien au feu, moins chère, bonne durée de vie, certifiée Acermi, très utilisée pour l’isolation de combles perdus et aménageables. Fantastique pour ton isolation de toit.

Maintenant ses inconvénients :
Tout d’abord, cette matière craint les rongeurs, est non renouvelable, nécessite des précautions pour la pose. 

La laine de roche

D’autre part, la laine de roche est un isolant conditionné sous forme de panneaux souples, rigides ou semi-rigides, de rouleaux ou utilisée en vrac. Cette matière possède de bonnes performances thermiques et acoustiques, ce qui fait que la laine de roche est un matériau intéressant pour beaucoup de genres de travaux d’isolation.

Nous pouvons nommer quelques avantages pour la laine de roche :
En effet, la matière résiste aux insectes, aux termites et aux rongeurs, est peu inflammable, offre un très bon confort pendant les périodes de chaleur grâce à la densité de ses fibres. De plus, elle dure longtemps et est certifiée par Acermi,  est très utilisée dans l’isolation des combles perdus et aménageables. Tu souhaites utiliser ceci pour ton isolation de toit ?

En revanche certains inconvénients se démarquent : 
En effet, la laine de roche est plus chère que la laine de verre et elle fait partie des matières premières non recyclables. D’autre part, on doit prendre des précautions et posséder une certaine expérience pour une pose parfaite.

Les isolants synthétiques 

Premièrement, les isolants synthétiques sont mieux prévus pour une isolation de la toiture par l’extérieur que par l’intérieur. De manière générale, ces matières ont une performance écologique de basse qualité. En revanche, elles fonctionnent très bien pour isoler en plus d’être économiques. C’est un bon choix à faire pour l’isolation thermique.

Polyuréthane :

Tout d’abord, le Polyuréthane ne te coûtera que 20 €/m². Le polyuréthane est une matière qui ne prend pas l’humidité et qui est insensible à la vapeur d’eau. 

Polystyrène :

Pour ton isolation de toiture tu peux compter sur le polystyrène expansé. Ce dernier a une valeur de 10 €/m² pour 100 mm isolant et parement 10 mm. Malheureusement, c’est une matière inflammable. Ainsi, on te conseille d’installer un parement en plâtre par exemple pour prévenir les dégâts sur la matière.

Enfin, la version extrudée du polystyrène vaut bien entre 15-20 €/m² pour 100 mm d’épaisseur. L’avantage qu’apporte cette version est son insensibilité à l’humidité ainsi que sa robustesse face à la pression. 

Les isolants naturels

A présent, parlons des isolants naturels ou biosourcés. Ce sont des isolants encore peu communs en France. C’est dommage car ces matières fournissent nombre d’avantages pour ton isolation de toiture. Tout d’abord, ils sont écologiques. Les échanges thermiques entre intérieur et extérieur sont augmentés et ils traitent bien l’humidité. Ceci est parfait pour rénover les vieilles maisons.

Le chanvre :

Le chanvre est un matériau classique depuis longtemps pour de nombreux secteurs. De nos jours, on se sert du chanvre pour l’isolation de la toiture. C’est un isolant provenant de la laine de chanvre. On le défibre grâce à un appareil mécanique. Enfin, on incrémente un liant fait de fibres de coton ou même polyester. Tout ceci pour obtenir des fibres à 40 voire 80 %. C’est un matériau écologique avec de bonnes performances pour l’isolation phonique et thermique. Enfin, la matière est robuste face aux rongeurs et à l’humidité, mais est inflammable.

Le bois :

Premièrement, tu peux choisir entre deux isolants. En effet, le premier est créé à partir de fibres de bois et le deuxième avec de la laine de bois. On ajoute aucun produit chimique, ainsi c’est un matériau parfaitement écologique. On se sert souvent des autres isolants pour obtenir plus d’isolation thermique, acoustique et d’étanchéité.

Le lin :

En premier lieu, c’est un produit utilisé pour l’agriculture. En plus d’être bénéfique pour l’environnement. Il possède des propriétés bonnes pour la santé et tu rémunère ainsi les agriculteurs. C’est un super isolant thermique ainsi qu’un super absorbeur d’humidité et d’eau.

Les isolants d’origine animale

Ce sont tout d’abord des isolants qui subissent un super traitement au niveau du lavage, du dégraissage et contre les parasites (acariens et mites). Par rapport aux isolants d’origine végétale, il est plus difficile d’en acquérir. Ceci est dû aux mesures économiques et à la capacité de production.

La laine de mouton :

Pour ton isolation du toit tu peux opter pour la laine de mouton. C’est un très bon isolant grâce à la constitution de ses fibres. En effet, la laine est traitée par beaucoup de produits différents (savon, traitement inflammable). Enfin, la laine de mouton fait durer l’isolation longtemps.

Les plumes de canard :

Enfin, tu peux choisir l’isolant en plumes de canard. Il est important de savoir que l’isolant est composé à 70 % de plumes. En général, on utilise des matières en plus comme les fibres de polyester et la laine de mouton afin de compléter les capacités d’isolation du toit (phonique, thermique).

3. Les prix

Isolation toiture-prix

Le prix des méthodes d’isolation

De manière générale, ce type de travaux se situe entre 2 000 € à 10 000 €. Allons plus en détail avec les prix précis en fonction des méthodes. Le prix de l’isolation de toiture en utilisant les combles perdus représente une fourchette de 20 à 50 euros le m2. Ceci en ajoutant les outils ainsi que la pose. D’autre part, le coût d’une isolation de toiture par l’intérieur est un investissement de 50 à 100 euros / m2 en incorporant les ouvriers ainsi que les matériaux. Enfin, à l’inverse, tu peux compter pour une isolation de toiture par l’extérieur entre 120 à 240 euros / m2.

Les prix des matières

Pour ton isolation de toit, regarde bien les prix des matières.

Les matières naturelles :

Tu peux bien compter de 10 et 40€ / m2 pour obtenir de la laine végétale, c’est-à-dire du lin, du coton ou du chanvre. 

La ouate de cellulose coûte près de 20 €/m2. Pour effectuer la réfection de ton toit, tu peux utiliser cette matière.

L’argile expansée te coûterait environ 5 € pour un sac de 6 litres de billes de calibre 10-20 mm.

Enfin, le liège expansé te serait accessible pour 10 à 30 € par mètre carré en format de dalles.

Les matières minérales :

D’autre part, tu peux prévoir entre 3 et 20 € le m2 et entre 1.5 à 4 € le kg de flocons de laines minérales (roche, verre). 

Les matières synthétiques :

De plus, pour les isolants synthétiques, tu peux dépenser entre 8 à 25 € le m2. Le prix des isolants minces, seulement utilisés comme complément des autres matières, est de 15 et 30€ / m2.

Les nouvelles matières :

Tu peux aussi opter pour l’isolation sous vide qui est une nouvelle matière isolante. Elle offre une isolation thermique performante et prend très peu de place (40 et 60€ par m2). 

Les matières animales :

Les matières animales nécessitent entre 20 et 25€ par m2.

Les aides financières

Isolation toiture-billets

Afin de financer les coûts de réfection de toiture pour l’isolation du toit, tu disposes de plusieurs aides financières. En effet, nous allons t’expliquer chacune d’entre elles. On décompte la prime énergie, MaPrimeRénov’, le programme « Habiter mieux » de l’Anah, la TVA à taux réduit de 5.5 % ainsi que l’éco-prêt à taux zéro.

La prime énergie

Tu dois respecter le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie. Ces certificats ont été créés en 2015 grâce à la loi POPE. Cette aide est réservée aux foyers en situation de pauvreté énergétique. Par exemple, pour l’isolation d’une toiture, le total de la Prime Effy est de 30 € / m² pour les petits et moyens ménages, et 15 € / m² pour les hauts revenus. La prime énergie est géniale pour commencer les travaux de réfection de toit.

MaPrimeRenov’

Voici une toute nouvelle aide financière distribuée par l’Anah pour refaire l’état de la toiture. Ainsi, depuis le 1er janvier 2020, tu peux financer le prix de la rénovation de la toiture avec cette aide. Les aides CITÉ et Habiter mieux agilité ont été remplacées par MaPrimeRenov’. Le montant maximum de l’aide est plafonnée à 20 000 €.  

Le programme Habiter Mieux de l’Anah

Tout d’abord, afin d’obtenir l’aide pour financer le coût de la rénovation de la toiture, tu dois assurer que les travaux réalisés feront baisser la consommation énergétique d’au moins 25%

De plus, ton habitation doit exister depuis plus de quinze ans et ne doit pas avoir eu un autre financement de l’État les cinq années précédentes. Enfin, l’aide représente jusqu’à 50 %  du total de tes travaux d’isolation de toit. Un plafond de 20 000 euros est fixé.

La TVA à taux réduit de 5.5%

Tu as deux critères à respecter pour obtenir l’aide. En effet, ton habitation doit être achevée depuis au moins deux ans. Deuxièmement, les matériaux utilisés ont l’obligation de suivre les critères d’éligibilité du crédit d’impôt transition énergétique.

L’éco-prêt à taux zéro 

Enfin, la dernière aide disponible est un prêt sans taux d’intérêt. Ce dernier est accessible sans conditions de ressources. Tu peux engranger entre 7 000 € et 30 000 € maximum. On te donne 15 ans pour rembourser le prêt. Prépare tes demandes à l’avance car il te faudra un an minimum pour avoir une réponse. Pour plus d’informations, adresse-toi à ta banque.

Aller, tu connais désormais toutes les ficelles au sujet de la réfection de toit. Maintenant passe à l’action en faisant un devis de rénovation de toiture auprès d’agences spécialisées.