Maison passive blanche et bois

Et oui, en 2022, tu peux vivre dans une maison sans chauffage ni climatisation, en été comme en hiver. Une maison passive vise la très haute performance énergétique. En effet, c’est une habitation très économe qui se chauffe uniquement à l’énergie solaire et à la chaleur dégagée par le corps des occupants ainsi que les appareils électriques et la chaleur entrant par les fenêtres. Ainsi, la chaleur intérieure est assurée à une moyenne de 21 °C dans les pièces de ta maison que ce soit en hiver ou en été. Une maison passive reste tout de même plus onéreuse qu’une autre maison à faire. C’est donc une habitation qui mélange confort et écologie. Pour faire un agrandissement de maison, faire construire ou rénover ta maison passive, tu peux faire appel à une entreprise de rénovation. Elle va te suivre et te guider tout le long de ton projet. 

Pourquoi l’isolation est-elle si importante ?

Pour permettre de telles performances énergétiques, l’isolation de ton habitation est un gros point fort. Afin de garder la fraîcheur en été et la chaleur en hiver, une isolation impeccable des murs, du toit et des différentes ouvertures est nécessaire. Pour y parvenir, il faut éliminer les ponts thermiques. L’objectif visé est zéro déperdition de chaleur et de fraîcheur au cours de l’année. Le matériau le plus utilisé pour la construction de ces maisons, est le bois. En effet, le bois présente une performance idéale en terme d’isolation et limite fortement l’apparition d’humidité, très néfaste pour les matériaux isolants. Quelques mesures doivent être mises en place pour isoler une maison passive. En effet, une mauvaise isolation peut engendrer jusqu’à 50 % de perte de chaleur.

Une maison passive c’est une isolation thermique impeccable !

L’isolation thermique fait partie des travaux incontournables pour ta rénovation énergétique. Une mauvaise isolation peut engendrer plus de 50 % de perte de chaleur. Tu comprends alors pourquoi il est important d’avoir une isolation au top !

Dans un premier temps, l’isolation des murs extérieurs. Cette étape va permettre de supprimer les potentiels ponts thermiques et va conserver l’énergie stockée durant toute la journée. 

Ensuite, un passage à l’isolation des fenêtres est primordial. Pour une excellente isolation, tu peux rénover en double vitrage. Une augmentation du vitrage va considérablement réduire les déperditions de chaleur. Pour aller encore plus loin, tu peux faire installer du triple vitrage. En revanche, il est conseillé d’aligner les fenêtres à l’isolant extérieur. Ainsi, la performance d’isolation est grandement accrue. 

De plus, il est très important d’isoler le toit. Celui-ci est la première barrière de ton habitation face au vent et aux différentes intempéries. L’isoler correctement est donc également une étape incontournable.

Maison passive moderne avec jardin

Pourquoi refaire l’isolation thermique ?

Refaire l’isolation thermique de ta maison passive est très important. Bien isoler une maison permet d’éviter les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur en les réduisant considérablement. En effet, tu pourras préserver au mieux ta température intérieure et ainsi éviter les variations de température dans ta maison au cours de la journée. Cet entretien fait partie des travaux à faire lors de la construction ou la rénovation d’une maison passive. 

En faisant ces travaux, tu vas réduire ton empreinte carbone et participer à être éco-responsable. En conséquence, moins de perte de chaleur veut également dire moins chauffer, tu vas donc réduire ta consommation énergétique de manière considérable. Ta diminution de consommation va donc aussi te permettre de réduire ta facture énergétique et va te faire faire des économies.

Par où commencer ?

Faire une maison passive, c’est bien, mais tu ne sais pas forcément quoi faire et par où commencer. Dans une maison, la perte de chaleur est représentative d’une isolation de mauvaise qualité. En général, les pertes de chaleur d’une habitation s’effectuent par différents éléments. La toiture, les murs et les fenêtres. À l’heure actuelle, on estime que 30 % des pertes de chaleur se font par le toit et 20 % par les murs. La pompe à chaleur est un excellent moyen pour faire des économies sur ta facture d’énergie. Il est donc primordial d’avoir une isolation thermique de qualité et sans aucuns défauts.

Les mauvais systèmes de ventilation, participent également majoritairement à la déperdition thermique dans un habitat. C’est pourquoi il est conseillé d’avoir une VMC à double flux avec récupération de chaleur.

Pose de laine de verre par un arstian

Quels matériaux peux- tu utiliser ?

Les travaux pour faire une maison passive passent ensuite par le choix des matériaux. En fonction de tes choix, ils seront plus ou moins onéreux. Mais chacun aura ses spécificités et permettra d’être plus ou moins efficace quand il s’agit d’isoler.

Pour les travaux pour une maison passive, il existe un type de matériau principal. 

Les isolants naturels. Ils sont faits à base de matériaux naturels, qu’ils soient transformés ou non. Il peut être d’origine animale, végétal ou minéral. Leur capacité à réguler l’hygrométrie et les échanges gazeux est un atout principal aux isolant naturels

Les matériaux que tu pourras trouver dans les isolants naturels sont :

  • la laine de mouton
  • de coton
  • le liège… 

Leur impact environnemental est réduit. Leur résistance aux chaleurs en été est favorable et ils permettent également l’évacuation de la vapeur d’eau. 

Mais ces matériaux restent chers et inflammables.

Tu peux également avoir des isolants en matière plastique ou encore en laine de verre. En revanche, ces matériaux ont un impact environnemental important, et donc contraire à la volonté de réduire l’impact environnemental pour la construction ou la rénovation d’une maison passive.

Il existe différentes techniques d’isolation

Le budget des travaux de construction ou de rénovation d’une maison passive va fluctuer en fonction des techniques et des matériaux que tu vas choisir. En effet, tu trouveras des techniques plus onéreuses que d’autres, mais les résultats sont globalement similaires et offrent une isolation de qualité. Le choix de la technique va surtout dépendre de la configuration de ton habitat dans le cas d’une rénovation.

Il existe deux techniques principales d’isolation.

L’isolation par l’intérieur

La technique la moins onéreuse des deux est l’isolation par l’intérieur. C’est celle majoritairement utilisée. Rapidité et excellent rapport qualité/prix sont ces deux grands avantages.

En revanche, tu vas perdre généralement entre 30 et 50 cm d’usage. La surface habitable est donc légèrement diminuée.

L’isolation par l’extérieur

La technique de l’isolation par l’extérieur est une technique plus onéreuse que la première. En effet, tu pourras en profiter pour modifier l’esthétisme extérieur de tes murs avec des finitions. Cette technique est légèrement plus efficace que par l’intérieur en termes d’isolation.

De plus, elle peut être utilisée pour les toits. 

Dans une rénovation ou construction de maison passive, on va donc avoir une forte influence sur l’isolation. L’isolation globale va directement dépendre des matériaux utilisés. Une détérioration de ceux-ci va forcément entraîner une baisse de l’isolation et donc une augmentation de la déperdition de chaleur, c’est pourquoi il est important de rénover ta maison passive si c’est le cas. L’exposition à l’eau est une des principales causes de leur dégradation. Que ça soit l’humidité, les fuites ou encore la condensation, l’eau va former de la moisissure et tasser tes matériaux isolants. 

éolienne production d'énergie

Comment produire sa propre électricité ?

Avec une maison passive ou une extension de maison passive, tu vas également pouvoir mettre en place des systèmes qui vont te permettre de produire ta propre énergie. En effet, tu pourras limiter en partie les interactions avec des fournisseurs d’énergie. Tu vas ainsi pouvoir faire des économies sur le long terme. 

Très dépendante du temps, tu peux installer un système éolien. Sa production d’énergie sera fortement liée à la force du vent et la taille des pales. De plus, afin de maximiser sa production, tu peux également augmenter la hauteur de celle-ci. C’est un investissement important qui va te faire faire des économies sur le long terme. 

Tu peux également faire installer des éco-générateurs. C’est ainsi qu’ils vont produire de l’électricité à partir d’un combustible, le gaz. De plus, la chaleur produite va directement venir alimenter le système de chauffage de ta maison. Ça va te permettre de réguler la température intérieure sans avoir à produire de l’énergie supplémentaire. 

Faire installer une hydro-turbine permet également de produire sa propre énergie. En revanche, pour pouvoir en produire, tu vas devoir avoir une source d’eau qui passe sur ton terrain. Ainsi, la force du courant va produire de l’électricité d’origine hydraulique. 

Le système de production d’énergie le plus souvent utilisé est le panneau solaire photovoltaïque. Son exposition au soleil va faire varier sa productivité. Ce type de mécanisme de production va donc être très dépendant du soleil. Ainsi son orientation est très importante. Les rayons de soleil sont ainsi captés par les panneaux et redistribués à ta maison sous forme d’électricité. 

maison passive ensoleillée

Pourquoi l’orientation de ton logement passif est si importante ?

L’orientation est l’un des plus grands avantages d’une maison passive. En effet, l’orientation des plus grandes surfaces vitrées vers le sud va permettre de minimiser les pertes de chaleur. L’énergie solaire va agir tout au long de la journée et servir de réel radiateur naturel.

Dans cette même optique, le placement des pièces est également très important. 

Par exemple, les pièces de rangement, les toilettes ou encore le garage vont être placés au nord. Ces pièces n’auront pas besoin de système de chauffage. De plus, le salon, la cuisine ou encore la salle à manger vont être placés de préférence au sud. Ces espaces de vie ont besoin de chaleur et d’un maximum d’ensoleillement pour un chauffage naturel et une luminosité permanente. À l’est, tu vas pouvoir privilégier les chambres. En effet, cela va te permettre de les préserver de la surchauffe en fin de journée.

Pour les pièces exposées au sud, il est préférable qu’elles soient à air ouvert. Limiter la présence d’obstacles tels que les cloisons, murs… Il va permettre d’atteindre son efficacité thermique optimale. En effet, les rayons pourront atteindre les murs en fond de pièces. 

De plus, pour éviter tout refroidissement des pièces, il est conseillé d’avoir une pièce fermée à l’entrée. En effet, cela va permettre de limiter les échanges thermiques lorsque quelqu’un rentre dans la maison.

maison moderne et épurée avec grande baie vitrée

La ventilation est-elle si importante dans une habitation autonome ?

La ventilation fait également partie des points forts des maisons passives. Le système VMC double flux est un système de ventilation très performant qui permet à la fois de renouveler l’air de ton logement et de limiter les déperditions de chaleur. Il permet de faire des économies d’argent. En effet, les déperditions thermiques représentent environ 20 % des dépenses énergétiques d’un logement. De plus, grâce à ces filtres pollens, pollution… La qualité de l’air est grandement améliorée. Le confort de ton logement est ainsi préservé et te permet de garder un espace sain et confortable. 

Pourquoi choisir une VMC double flux avec récupération de chaleur ?

La VMC double flux avec récupération de chaleur, permet comme son nom l’indique, de récupérer la chaleur produite dans une pièce pour chauffer l’air soufflé à une température agréable. L’utilisation d’un échangeur de chaleur air/air permet donc de capter les pertes de chaleur, en fournissant en même temps de l’air frais. Il permet de récupérer jusqu’à 96 % de la chaleur perdue. 

Ce système fonctionne indépendamment du système de chauffage. De plus, il y a une récupération calorifique qui permet l’élimination de la condensation et donc la moisissure au sein de ton logement. 

De plus, elle peut s’adapter à quasiment tous les types de logement.

Comment entretenir sa VMC ?

Avec le temps et l’utilisation, ton système VMC risque de s’encrasser et va perdre en efficacité. La qualité de l’air peut être directement impactée et dégradée si tu ne l’ entretiens pas. Il est conseillé de faire un entretien complet avec un professionnel pour éviter ces problèmes, tous les 3 ans maximum. Mais de ton côté, il va falloir que tu entretiennes assez fréquemment tes VMC. 

Tu peux les entretenir en nettoyant différentes pièces.

Les volets

Dans tes VMC, le premier élément à nettoyer est le volet des bouches d’aération. Pour ce faire, tu peux les déclipser. Ensuite, lave les avec un chiffon, de l’eau chaude et du savon. 

Les entrées d’air

Première barrière face à la poussière, les entrées d’air devront être souvent dépoussiérées. L’utilisation d’un aspirateur ou d’un chiffon sec  peut suffire.

Les filtres VMC

Changes régulièrement les filtres de tes VMC pour qu’ils soient toujours neufs et fonctionnels.

aide pour les travaux de rénovation

Quelles sont les aides dont tu peux bénéficier ?

Nous allons te présenter les deux aides principales que tu pourras utiliser pour la construction ou la rénovation de ta maison passive.

L’éco-prêt à taux zéro

Pour tous les travaux qui te permettent une rénovation énergétique, l’éco-prêt à taux zéro te permet de faire un emprunt bancaire avec un taux d’intérêt de 0 %. En revanche, le plafond de cette aide est de 50 000 €. 

Trois conditions doivent être réunies afin de pouvoir bénéficier de ce prêt. Les travaux que tu veux entreprendre doivent être faits par des professionnels labellisés RGE, ton logement doit être ta résidence principale et sa construction doit être achevée depuis au moins 2 ans.

L’exonération de la taxe foncière

Certaines collectivités peuvent t’exonérer de la taxe foncière, temporairement. Cette décision dépend des travaux de rénovation effectués. Pour voir l’exonération s’appliquer, il faut que tu aies dépensé soit 10 000 € l’année avant l’exonération soit 15 000 € dans les 3 ans qui la précède. Cela concerne notamment les dépenses liées à de l’équipement (matériaux d’isolation thermique, équipements qui utilisent les énergies renouvelables, des équipements de récupération d’eau de pluie…) qui te permettent de réduire ta dépense énergétique.

La durée de l’exonération peut durer entre 3 et 5 ans. En revanche, il faudra attendre 10 ans à compter de l’arrêt de l’exonération, pour faire une nouvelle demande d’exonération.

maison avec grande baie vitrée

Qu’est ce que le label “Passivhaus” ?

“Passivhaus” est le label allemand qui définit les caractéristiques principales de performances énergétiques nécessaires pour la construction d’une maison passive. Par exemple, pour se chauffer, la maison doit utiliser jusqu’à 15 Kwh par m2 par an. L’énergie primaire nécessaire par an doit être inférieure à 120 Kwh par m2 par an. 

Pour permettre ces hautes performances, la maison passive est basée sur une architecture bioclimatique particulière. Le plan de construction est personnalisé en fonction de l’environnement existant et du mode de vie des occupants. 

  • Le triple vitrage est privilégié et si c’est possible, tu peux installer des pergolas bioclimatiques.
  • Une isolation optimale est également le but recherché dans une maison passive. De plus, un fonctionnement au solaire passif est privilégié. La maison va avoir un rôle de capteur et d’accumulateur de cette énergie. L’objectif premier recherché est de produire sa propre énergie, ainsi que de la stocker et de minimiser les besoins énergétiques de ton domicile. 
  • Grâce à une isolation thermique optimale, l’étanchéité est grandement impactée. Un toit végétal va permettre d’optimiser un maximum l’étanchéité.
  • Comme dit précédemment, la ventilation va te permettre d’avoir de l’air sain et renouvelé. Les VMC double flux sont les plus utilisées et permettent une ventilation optimale.

De plus, ta maison passive doit respecter quelques règles pour sa forme. 

  • Elle doit être compacte. En effet, ça va permettre de limiter drastiquement les ponts thermiques. La forme générale va être rectangulaire et orientée vers le sud pour pouvoir bénéficier d’apports solaires optimaux. 
  • La surface vitrée orientée sud doit représenter 60 % du vitrage total et 6 à 12 % de la surface totale du parquet.
  • Pour éviter les refroidissements de toit en hiver, la pente de celui-ci doit être légèrement inclinée en direction des vents dominants. Cette inclinaison dépendra de chaque région.

Julien De Marco