L’American Dream aurait-il quitté la Grande Pomme pour la Cité des Anges ? C’est bien possible puisque Los Angeles et la Californie sont des endroits de plus en plus prisés. Leurs maisons au design si particulier pourraient bien en être la cause principale. Découvre la maison californienne dans son intégralité et toutes ses caractéristiques ! 


Pour un intérieur de maison moderne d’architecte, n’hésite pas à faire appel à une agence d’architecture !

maison californienne

L’apparence extérieure 

 

Tout commence avec leur extérieur. Les devantures des maisons paraissent si différentes et si semblables dans les voisinages californiens. La façade d’un blanc immaculé, le design épuré et minimaliste entouré de la flore désertique est le style par excellence. 

Dépourvus de quelconque clôture ou de portail, ces blocs de béton sont stylisés tout en longueur. Le plain-pied est privilégié pour créer un aspect tout en longueur et spacieux. Plusieurs niveaux et étages sont cependant toujours possibles. Le béton des murs est allié au verre et à l’acier, des matières brutes favorisées de par leurs priorités innovantes et économiques. Les toitures plates sont idéales pour les toits-terrasse. 

Les maisons sont placées de manière stratégique ce qui rend ces espaces si demandés. Elles sont proches des grandes villes : Beverly Hills, Bel Air, Malibu ou encore San Francisco, sans jamais s’associer à l’urbanisme. À Los Angeles, les demeures les plus prestigieuses sont en hauteur, sur le haut de la colline face au signe “HOLLYWOOD”.

Jamais orientées sur la rue, l’objectif est d’oublier tout le reste et se fondre dans l’environnement par de grands jardins et d’imposantes cours. En France, cette disposition est retrouvée dans le Sud et en Corse, proche du littoral face à la Méditerranée.

Terrasse, piscine et jardin

Comme une vaste plage sans début ni fin, la terrasse est généralement en béton ciré pour ne faire qu’un avec le corps de la maison californienne, sinon elle est en bois pour garder le thème du matériau naturel. 

Les lignes qui séparent terrasse et piscine sont simples, épurées et élégantes, presque invisibles. La piscine miroir est réputée grâce à son allure débordante. À contrario de la piscine à débordement, plus connue, elle produit un effet de débordement des 4 côtés pour s’écouler dans les goulottes tout autour de la piscine. Cet aménagement apporte mouvement et apparence marine au bassin très souvent avec vue directe sur l’océan. 

Des transats et des fauteuils, sans oublier des tapis et des luminaires aux airs bohèmes, encadrent la piscine pour pouvoir flâner et bronzer au soleil après une baignade dans le climat pesant et éternellement estival de la Californie. 

Les essences qui comblent le jardin sont locales, ou du moins régionales, et sont choisies pour leur résistance à la chaleur. L’arrangement du jardin peut aussi bien être naturel que recréé artificiellement par un paysagiste.

La déco entre minimalisme et bohème

 

L’intérieur et l’extérieur ne font qu’un et la limite est complètement floue. Les colossales hauteurs sous plafond et les immenses baies vitrées participent à la sensation de grandeur et de liberté tant recherchée. Les baies vitrées à galandage, qui coulissent dans le mur adjacent, sont à l’honneur pour éviter l’effet coupé qu’une baie vitrée standard provoque. L’espace est par ailleurs le mot d’ordre des villas californiennes, tout est mis en œuvre pour inspirer la liberté et l’absence de frontières. 

 

Blanc et pastel

 

Pour continuer sur la création d’un espace infini, le blanc, couleur dominante d’une maison californienne, joue sur la luminonsité et agrandit l’espace. Mais attention ! Rien à voir avec le blanc glacial du style scandinave, il s’agit ici d’un blanc chaud, complimenté avec du beige et du gris. 

Les teintes pastel accompagnent le blanc puisque la maison californienne est avant tout un foyer familial. Le pastel est une version adoucie et édulcorée des couleurs et rappelle confort, bien-être et quiétude. Le bleu et le vert sont les favoris, ils évoquent tous deux la nature : le bleu, c’est l’océan et le vert, la flore environnante. 

 

Miser sur le naturel 

 

Il y a également un retour des matériaux naturels à l’intérieur avec du mobilier en bois brut et massif comme une table conviviale dans la salle à manger, ou un buffet aspect scandinave. Les rideaux sont en lin pour laisser entrer la lumière tout en gardant de l’intimité. Les suspensions et les miroirs sont en rotin. 

Les couleurs peuvent être amenées par des plantes et des fleurs dans la maison californienne. Le cactus est roi dans ce style de déco, de toutes tailles et de toutes formes. 

 

Des éléments du passé pour être tendance

 

Un fauteuil en cuir vieilli fait toujours son effet et apporte du charisme à la pièce pour contraster avec le blanc et éviter de tomber dans un monochrome trop pesant. Installer une planche de surf au mur pour en faire une étagère fait une note de rappel à la naissance de ce style, Surfin’ U.S.A. des Beach Boys, en plein milieu des années 50-60.  On retrouve aussi des casiers en bois ou en acier pour servir de boîtes de rangement. 

L’Amérique est synonyme de melting pot, on retrouve naturellement un contraste entre le style épuré, design et industriel avec des objets de décoration bohème, aux motifs aborigènes. Il ne faut pas oublier que Los Angeles était autrefois en terre inconnue et le Far West. On retrouve un large tapis amérindien au sol, des santiags mexicaines en déco ou même des tabourets avec pour siège, une selle d’équitation ! 

Tous les moyens sont bons pour apporter un peu du passé dans une déco tendance et actuelle.

Les pièces à vivre d’une maison californienne

 

La chambre californienne

 

La chambre à coucher est le summum du cozy et du réconfortant. Le mobilier est, de nouveau, principalement en bois brut. Ce n’est pas des fenêtres que l’on retrouve mais des baies vitrées. Quoi de mieux que de se lever face à la mer ? Des éléments décoratifs scandinaves sont tout de même présents, leur aspect minimaliste attire et contraste avec le bohème. Les fauteuils et les lampadaires portent la particularité nordique des pieds obliques. Pour garder le plus d’espace possible, les grandes portes coulissantes sont en vogue. 

 

Le séjour et la salle à manger 

 

Ils ne font qu’un et ne sont pas séparés par des portes, seulement une alcôve pour signaler l’entrée dans une autre pièce. Cela rend, d’autant plus, l’espace lumineux et accessible. Le visuel naturel ressort avec des poutres apparentes, peintes ou non. Les lieux de convivialité sont au cœur de la maison californienne et le mobilier s’y adapte car les californiens adeptes du slow life adorent leurs lieux de détente et de relaxation. Ils installent donc des canapés et des tables à très grandes dimensions. Dans la salle à manger, l’usage de bancs est préféré à celui des chaises pour une nouvelle dose de convivialité et de partage. 

 

La cuisine 

 

La folie des grandeur continue en cuisine puisque les îlots centraux et les plans de travail, autour desquels toute la famille peut se retrouver, plaisent énormément. Quant à la déco, elle se fait de deux manières : rétro ou design. Certains choisissent de perpétuer le côté épuré et minimaliste en cuisine : tout en bois, linéaire et réfrigérateur encastré dans le mur pour se fondre dans le décor. Ou, d’autres se libèrent avec leur cuisine, osent les couleurs et les éléments rétro avec des meubles bleus ou verts et des ustensiles en cuivre. Encore une fois, le mix entre design et bohème dans la maison californienne n’épargne pas la cuisine.

La maison californienne est donc le reflet de son pays : un extérieur épuré et design avec un intérieur bohème et un melting pot ethnique. Voici les 5 principes de la déco californienne à retenir : 

  • Une façade blanche “en bloc” 
  • Des pièces spacieuses 
  • Des entrées de lumière, beaucoup ! 
  • Des matériaux naturels : bois, pierre et béton 
  • La PISCINE, un indispensable

 

En espérant que tu as compris l’engouement pour les maisons californiennes  ! 😉