Beaucoup de particuliers se décident de plus en plus à faire construire une maison bioclimatique. En effet, l’écologie devient, à cause du réchauffement climatique, une notion de taille à être intégrée dans notre quotidien. Quels sont les objectifs de cette fameuse maison bioclimatique ou les matériaux recommandés ? Quelles sont les aides financières possibles ? Ces questions peuvent aussi avoir une réponse grâce à une entreprise de rénovation.

C’est quoi concrètement une maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique se veut écologique car construite avec des matériaux durables. Ceuxi-ci sont par la suite complètement recyclables. Plus classique, la maison en bois est aussi une solution. Cependant, la maison bioclimatique se base particulièrement sur l’environnement l’entourant. Elle prend alors le meilleur parti des éléments naturels à sa disposition. L’exposition aux vents, l’ensoleillement ou encore la végétation, tout est bon à prendre ! Avec ces données, l’objectif est de construire la meilleure maison bioclimatique possible. C’est à toi et à ta maison de s’adapter aux caractéristiques de ton terrain ! 

La maison bioclimatique est plus chère que celle traditionnelle. Cependant, c’est un investissement à long terme car l’aspect durable prime sur le reste. Celui-ci subsiste et rend la maison bioclimatique, à la revente, plus chère.

Des avantages pour nous, et pour la planète

En plus d’avoir vocation à être 100% écologique, la maison bioclimatique propose de multiples avantages ! Pour servir d’exemple il existe la ville de la Chapelle-sous-Brancion. Certains habitants grâce à leur maison bioclimatique ne payent plus que 150 euros de chauffage par an. La construction de celle-ci pourrait être la solution pour lutter contre le réchauffement climatique.

Chauffage lié au soleil

L’énergie solaire est au cœur de la maison bioclimatique. On peut l’utiliser de différentes façons comme par la captation des rayons du soleil avec les panneaux photovoltaïques que l’on place sur le toit. Outre la chaleur, le soleil est également mis en avant par la luminosité apportée à la maison. Il est alors important de créer les bonnes ouvertures, suivant l’ensoleillement de la maison. 

doigts autour du soleil

Mais aussi tout autant important d’utiliser du vitrage. Celui-ci peut récupérer la chaleur solaire pour l’utiliser en tant que chauffage naturel !

vent

Circulation de l’air grâce aux vents

Dans une maison bioclimatique, on peut décider de ventiler à l’aide de l’air naturel. Il devient alors primordial de savoir quelle exposition aux vents tu possèdes. Tu pourras en profiter au maximum !

Récupération d’eau de pluie

L’eau de pluie est une formidable ressource qui se trouve à la portée de tous. Elle peut donc s’ajouter facilement à ta maison bioclimatique. Un récupérateur d’eau de pluie sera utile et il existe des modèles allant jusqu’à 10 000 L. Le tout sera relié aux gouttières. Avec ce dispositif, il est simple de récupérer de l’eau ! 

verre d'eau

Tu peux choisir de l’utiliser pour laver ta voiture, arroser tes plantes, faire marcher ta machine à laver ou encore tes WC ! Il existe de nombreuses utilisations possibles. 

Pour un usage domestique, le récupérateur sera plutôt dans la terre. Pour un usage purement jardinier, le récupérateur ira en extérieur.

Les éléments à ta disposition deviennent donc de solides alliés dans la construction de ta maison bioclimatique !

Maison bioclimatique rime avec écologique

Toujours dans la même lancée écologique, il paraît évident que ta maison bioclimatique possède, dans la majorité de ses composants, des matériaux naturels. 

main tenant un plan d'arbre

Des matériaux en accord avec la planète

Le bois 

C’est un matériau remplit d’avantages et de bienfaits, malheureusement méconnus. Tu peux te tourner vers le bois pour t’assurer un coût moins important, une solidité accrue ou même une grande absorption acoustique. Véritable régulateur thermique, dû à sa petite densité, le bois devient alors un élément incontournable dans la construction de ta maison bioclimatique.

On le retrouve dans les ossatures de murs, de sols et de toits. C’est à toi qu’il revient de choisir où le placer !

bûches de bois
rouleau de paille dans un champ

La paille

Bien que surprenant comme matériau, la paille a bel et bien sa place parmi les alternatives disponibles dans la multitude de matériaux proposés. Très avantageuse pour le porte-monnaie, naturelle, bonne isolation phonique et apportant un excellent confort d’été, la paille donne à voir pleins d’avantages !

Cependant, il reste important de noter que l’isolation de ce matériau n’est pas optimale tout comme sa résistance au feu. Pour atteindre une protection au feu de bonne qualité, il faut enduire la paille de chaux, qui passe de E à B selon les Euroclasses. 

La pose de paille peut être faite en bottes, en caisson préfabriqués ou de façon structurelle (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de structure en bois). N’oublie pas de demander l’avis d’un professionnel de la paille pour mesurer son taux d’humidité. Ou tout simplement tout connaître sur ce matériau.

La brique en terre cuite

Mélange d’argile et de sable, cuite à 1200 degrés, la brique en terre cuite semble être un choix judicieux pour la construction de ta maison bioclimatique. Elle possède des qualités d’isolant thermique, de très bonne résistance au feu, de bonne régulation de l’humidité et en été, est un excellent moyen de réguler la température. 

Il existe plusieurs genres de briques. La première, la plus épaisse et donc la plus isolante est la brique monomur. On distingue ensuite la brique de cloison, qu’on utilise exclusivement à cet usage, car plus fine. Il y a également la brique de pavement que l’on utilise uniquement dans un but décoratif.

maisons en brique
plateau en liège

 Le liège

Venant de l’écorce du chêne liège, ce matériau est considéré comme naturel et recyclable. Il en existe deux sortes : le liège naturel qui se caractérise par l’ajout d’additifs (souvent écologiques) qui le lie et aussi le liège expansé, qui lui a besoin de résine naturelle (la subérine). 

Ce matériau peut être alors utilisé dans les murs, les façades ou même les fondations et offre à ses propriétaires une bonne isolation thermique, phonique et également anti-vibrations. Il est toujours intéressant de noter que le liège résiste à l’eau et aux insectes.

L’isolation de la maison bioclimatique

On vient de le voir, il existe des matériaux capables d’isoler ta maison bioclimatique et de lui apporter d’autres bienfaits. Pourtant, d’autres éléments tout aussi naturels ont vu le jour et on comme simple responsabilité d’isoler de façon globale ta construction.

écologie planète

La laine de chanvre 

La laine de chanvre est une fibre tirée de la plante portant son nom. C’est un végétal ayant déjà été utilisé par le passé au Néolithique pour la construction de maisons. 

Cet isolant a de très bonnes capacités d’isolation thermique associées à des capacités de régulation de température et d’isolation acoustique.

En plus d’être naturel, il possède un faible coût comparé à d’autres isolants, en moyenne 25 euros le m² pour des rouleaux de laine de chanvre selon conseilsthermiques.org.

La laine de roche

Autre alternative d’isolant, issue principalement de la pierre de basalte, qui est une pierre volcanique, ce matériau a pour qualités d’isoler de façon conséquente ton logement, d’avoir une excellente résistance au feu (classé A1 par les Euroclasses) et aux colonies de termites (car les insectes ne sont pas intéressées par les minéraux). Elle ne propage donc pas le feu et ne dégage aucune fumée pouvant être toxique.

La laine de roche possède également une très bonne isolation sonore, ce qui est idéal pour étouffer les bruits de la circulation, aérienne ou terrestre, ou encore les bruits possibles dans la maison. Elle résiste à l’eau, car hydrophobe, et peut donc supporter des trombes d’eau ou de neige sans risquer de laisser passer l’eau.

Cependant, malgré une grosse part de qualités indéniables, la laine de roche se doit d’être manipulée avec précaution. Lunettes, masques et gants sont de mise. Elle peut être aussi à l’origine de gênes respiratoires chez certaines personnes.

La laine de verre

Fabriquée à partir de verre recyclé et de sable et inventée à l’aube du XXe siècle, cet isolant est majoritairement utilisé. Isolation thermique de qualité, résistance à l’eau car hydrophobe et également matériau imputrescible, la laine de verre a elle aussi un bon nombre d’avantages à faire valoir.

Pour ce qui est de la résistance au feu, cette laine est très résistante (classée A dans les Euroclasses) et peut être posée de différentes façons : en panneaux, en rouleaux et même de façon plus surprenante, en vrac.

La ouate de cellulose

Il se peut que tu ne connaisses pas du tout cet isolant, mais pourtant il vaut le détour ! Fabriqué à partir de papiers journaux recyclés et d’un additif (l’acide borique), cet isolant reste une bonne alternative à l’isolation. 

Car la ouate de cellulose propose un très bon confort d’été grâce à son inertie, une très bonne résistance au feu (classée B par les Euroclasses), isole bien au niveau sonore, dure de longues décennies et en plus, a un faible coût. On la conseille surtout pour la pose de combles perdus.

Pourtant, même si la ouate de cellulose semble proposer à ses futurs acheteurs de belles qualités, il en reste pas moins que le sel de bore utilisé pour sa fabrication peut être dangereux s’il n’est pas concentré en toute petite quantité, plus faible que celle présente dans la nature. Comme pour les laines minérales et végétales, il est important à la pose d’avoir les protections adéquates.

Un homme avec des gants noirs est en train d'installer de l'isolation en fibre de verre de couleur rose sur des murs.

Une forme s’adaptant à l’environnement

Cela paraît peut-être anodin mais la forme et la disposition intérieure de ta maison bioclimatique vont énormément jouer dans ses performances énergétiques. Si tu souhaites que celles-ci soient optimales, il est important de faire les bons choix de formes mais aussi de disposition.

Une forme simple

Comme les murs sont responsables à 20% minimum de la fuite d’énergie de ta maison, selon l’ADEME, il est très important que ceux-ci soient bien isolés. Et cela se joue dès la forme choisie de la maison. 

C’est pourquoi on décide choisir en majorité pour une maison bioclimatique des formes hyper simplistes, comme une forme cubique ou rectangulaire. Ce type de forme va limiter la surface de murs exposés à l’extérieur.

Une disposition facile

Outre la forme, la disposition intérieure est aussi très importante pour la construction de maisons bioclimatiques. 

En effet, la partie nord de ta maison va être, surtout en hiver, frappée par l’ombre et être très peu ensoleillée, ce qui va causer des chutes de température. En revanche, la partie sud de ta maison, elle, va avoir, surtout en été, un ensoleillement plus conséquent et ainsi, une forte chaleur issue de celui-ci. Par conséquent, on aura tendance à disposer les pièces de la maison que l’on souhaite le plus chauffer dans la partie sud et celles que l’on aura envie de moins chauffer dans la partie nord. 

Ainsi, les pièces à vivre, comme le salon, la salle à manger, la cuisine et les chambres seront placées au sud tandis que celles où tu passeras moins de temps et qui nécessitent parfois moins de chauffage, comme la salle de bain, les toilettes, la buanderie et la cave, sont à placer dans la partie nord.

Quels prix et quelles aides pour sa maison bioclimatique ?

Un prix d’installation variable

Il faut savoir qu’en se lançant dans la construction d’une maison bioclimatique, le coût à prévoir est plus cher que celui d’une maison traditionnelle. Il est expliqué par le coût de matériaux d’isolation qui sont présents de façon plus nombreuse dans la maison bioclimatique tout comme le vitrage.

mains qui présentent de l'argent

La maison bioclimatique en kit

Si pour toi le budget est quelque chose de problématique, il est parfaitement imaginable de limiter la casse en décidant de prendre une maison bioclimatique en kit ! Ainsi, l’acheteur se voit acquitté de la construction des murs, du toit et de la menuiserie. Cependant, il revient à lui de faire toutes les autres tâches comme les cloisons, l’isolation, la plomberie, l’installation électrique, le revêtement des sols, le vitrage et la mise en place des solutions écologiques avec le récupérateur d’eau et les panneaux photovoltaïques. Les prix varient entre 32 000 à 90 000 euros pour une maison “hors d’eau/hors d’air”, en ajoutant en plus les multiples dépenses que l’acheteur devra faire dans l’achat de matériaux et d’éléments écologiques.

La maison bioclimatique clefs en mains

Toutefois, il se peut que tu n’aimes pas les travaux manuels et le fait de devoir tout faire seul. Mais pour avoir une maison bioclimatique clefs en main, il est vivement recommandé de faire appel aux services d’un architecte qualifié. Le prix global pour la construction de ta maison bioclimatique va de 80 000 à 300 000 euros.

Aides venant de l’État

Malgré son coût élevé, il reste néanmoins envisageable de pouvoir construire ta maison bioclimatique avec l’aide des services gérés par l’État.

drapeau de la france

Le prêt à zéro taux

En premier lieu, tu retrouveras le prêt à zéro taux (PZT) qui est un prêt sans intérêts. Il est accordé pour la construction d’un futur logement ou l’achat de celui-ci. On retrouve ce prêt disponible dans les banques ayant signé une convention avec l’Etat, renseigne-toi. Cependant, il reste important de noter qu’il ne peut t’être accordé que si tes revenus ne dépassent pas un certain seuil. 

Toutes les informations sont disponibles sur le site officiel du service public.

L’exonération de taxe foncière

Puis, selon plusieurs conditions, l’Etat peut t’exonérer de la taxe foncière sur ton habitation principale. Si tu as entre 18 et 75 ans et que tu touches une de ses allocations : l’allocation de solidarité aux personnes âgées, l’allocation supplémentaire d’invalidité ou l’allocation aux adultes handicapés ou que tu résides en maison de retraite et que tu réponds à une grille liée à tes revenus; tu es exonéré de la taxe foncière. À noter que si tu as entre 65 et 75 ans au 1er janvier 2023 tu as une réduction de 100 euros sur ta taxe foncière. Dans un autre cas, si tu as plus de 75 ans tu es automatiquement exonéré de taxe foncière, si tu remplis quelques conditions liés aux allocations et à tes revenus.

Autres aides

Il est parfois possible d’avoir le droit à des subventions distribuées par les collectivités territoriales afin d’aider à la construction écologique. Pour connaître les aides disponibles, rendez-vous sur les sites officiels de ton conseil régional ou bien de ta commune.

De plus, certains organismes peuvent aider dans le financement de la transition écologique. Il s’agit de l’Agence Nationale de l’habitat, de l’Agence de la Transition Ecologique et de l’Agence Nationale pour l’information sur le logement. Pour plus d’informations, on t’invite à aller voir leurs différents site officiels.

L’article touche à sa fin et on espère que l’on a pu répondre à toutes tes questions sur la maison bioclimatique. Tu es maintenant incollable sur le sujet ! Il nous reste plus qu’à te souhaiter bon courage dans ton projet ! 😁

Pauline Mas