Le coliving ou vivre ensemble en français, c’est la nouvelle tendance en matière de logement chez les jeunes. Cette idée, venue des Etats-Unis, propose à des actifs ou étudiants de partager leurs vies entre privée et commun. En effet, le principe du coliving est de louer des chambres meublées, assez spacieuse pour comprendre une salle de bain voire une kitchenette. Tout en proposant des pièces communes que l’ensemble des locataires peuvent investir. Par exemple : un salon, un home-cinéma, un spa, un jardin.

A mi-chemin entre l’hôtel et la colocation, le coliving propose des services de qualité pour des jeunes en recherche de communauté. Tout est mutualisé dans les espaces de coliving : les abonnements à des plateformes comme Netflix ou Amazon Prime tout comme la Wifi, les assurances, etc. Pour créer ces espaces, il faut souvent investir dans des biens comme des immeubles et maisons et les rénover pour en faire un espace agréable. Tu peux demander l’aide d’une entreprise de travaux.

 1. Les avantages du coliving 

Que tu sois à la recherche d’une place dans un coliving ou un investisseur prêt à te lancer dans un projet immobilier, le coliving ne peut que te séduire. En effet, il offre de nombreux avantages. Largement plébiscité alors que les logements manquent dans les grandes métropoles, le coliving permet aux locataires de mutualiser leurs dépenses. De l’assurance aux frais de ménages, ils bénéficient pleinement de leurs espaces. Ils profitent du partage des charges dans un espace de qualité pour mieux vivre ensemble. 

De plus, dans les grandes villes, il est souvent difficile pour les jeunes actifs en CDD de trouver un logement. Avec le coliving, ils peuvent s’installer pour la durée de leur contrat dans un appartement ou une maison. Il en va de même pour les expatriés de retour en France ou encore pour les étudiants étrangers. En effet, le bail pour y vivre est très flexible : entre 1 mois et 1 an. 

Ainsi, le coliving s’installe depuis quelques années en France. Il est donc un terrain d’investissement très intéressant et porteur d’avenir. Si aujourd’hui, les principaux clients sont les jeunes de 30 ans et moins, on imagine aisément à l’avenir des espaces de coliving pour les seniors ou pour des familles d’actifs. De même, les entreprises pourraient devenir des clientes privilégiées du coliving. Elles installeraient leurs nouvelles recrues dans ces espaces. Le coliving est donc porteur d’avenir et en plein essor. En résumé, c’est donc le bon moment pour y investir. 

 

Personne travaillant dans un espace de coworking

2. Comment créer un espace de vivre ensemble ? 

La création d’un appartement ou d’une maison destinée à accueillir du coliving demande souvent à revoir l’harmonisation entre les espaces privés et partagés. En effet, la structure du coliving ressemble à celle d’un hôtel. Par exemple, chaque chambre doit posséder sa propre salle de bain. 

Les bases du coliving 

Le coliving est un secteur d’avenir dans lequel il est important pour un investisseur de se démarquer de la concurrence. Dans l’idéal, chaque studio est compris entre 12 et 30 m2. Des services sur-mesure sont proposés dans les espaces communs comme Netflix, OCS, la fibre, le ménage, etc. Dans les espaces de coliving, les futurs locataires apportent uniquement leurs valises. Le but est de tout miser sur les services. Ainsi, inclure le linge de lit est tout à fait normal. Par ailleurs, plus il y a des services, plus il y a de charges ce qui joue sur la rentabilité. 

Cependant, des services plus importants peuvent être créés en fonction du public ciblés dans l’espace que tu crées. On te donne quelques exemples : 

– Si tu vises un public plutôt sportif, tu peux installer dans les parties communes une salle de fitness, une salle de repos et un SPA. 

– Si le cœur de cible est les étudiants étrangers dont les parents ont plutôt un bon revenu pourquoi ne pas installer un espace de détente avec un bar pour la convivialité. 

– Il est aussi possible de partager l’espace avec des professionnels de l’immobilier ou de la beauté en louant à la journée les parties communes. 

Ces exemples ne sont pas exhaustifs. Et tu peux choisir si tu cibles ton bien en choisissant la structure de ton coliving. 



Salon aménagé pour le coloring

Quelle structure pour cet espace de colocation ?  

Pour créer un coliving il faut se demander où tu vas investir. Par exemple, si la demande locative est élevée et qu’elle concerne surtout des étudiants, ton aménagement ne sera pas le même que pour des actifs. Ainsi, les étudiants s’adapteront plus facilement à une grande cuisine à partager que des actifs qui préfèrent une kitchenette dans leur studio. Il en est de même pour le nombre de chambres. En plus, de l’espace dont tu disposes, le nombre de chambres déterminera si elle nécessite une kitchenette. Pour un espace de coliving de quatre chambres, une grande cuisine suffit. Alors que, dans un espace avec douze chambres, tu peux y inclure une cuisine à chaque fois. 

Ce que recherchent surtout les personnes qui vont s’installer dans ton appartement, immeuble ou maison, ce sont des espaces définis qu’ils ne trouveraient pas dans un appartement seul. Tu peux, par exemple, installer un espace de coworking. 

Bien sûr, il y a quelques points à surveiller dans la création du coliving. Tu veilleras à la gestion de l’eau en vérifiant notamment s’il existe des arrivées d’eau dans tout le logement ou s’il faut en créer. De plus, la copropriété peut ne pas accepter un espace de coliving. Pense donc à vérifier le règlement avant d’acheter. 



Salon dans un coliving

3. Les coûts de création d’un espace de coliving 

La création d’un espace de coliving n’est pas donnée à tout le monde. Il faut être prêt à investir dans des biens comportant assez d’espace. Maison et immeuble sont les alliés parfaits pour créer ce genre de colocations. De plus, il faut souvent créer de nouvelles pièces ou casser l’existant. Des travaux qui feront partie de la budgétisation. 

Quel budget pour la création d’un coliving ? 

Le budget de réalisation d’un coliving dépend de plusieurs critères comme le type de biens. Le budget ne sera pas le même pour une maison, un appartement, un immeuble ou un terrain. 

Investir dans un appartement est la solution la moins coûteuse dans la création du coliving. L’avantage de l’appartement, c’est qu’il est souvent déjà optimisé pour accueillir plusieurs locataires. Mais son atout principal est son prix. Il est bien inférieur à celui d’une maison. 

Pour ce qui est de la maison, elle a deux gros avantages sur les autres biens. Tout d’abord, cela permet d’avoir des mètres carré plus importants. Créer du coliving dans une maison, c’est avoir un maximum d’espace. Cela peut même ajouter une plus-value avec un jardin. Synonyme de convivialité, le jardin sera très apprécié en ville notamment. La maison sera aussi un bon moyen de créer plus de chambres et donc de multiplier les futurs locataires. 

Enfin, l’investissement dans un immeuble peut être très intéressant selon la zone où tu investis. Il permet de créer davantage d’espaces communs que la maison. Ainsi, tu peux t’amuser à y réaliser un home-cinéma, ou un spa. De plus, il peut vite être rentable en fonction de la zone où tu investis. 

Dans quel endroit investir ?

Il est important de se renseigner sur la zone où tu veux investir pour ton futur espace de coliving te permettra de savoir quel sera ton objectif de rentabilité. Ainsi, les grandes métropoles demandent un effort d’épargne mensuel. Alors que, pour maximiser la rentabilité, il vaut mieux investir dans des zones en développement donc dans des petites et moyennes villes. 

Chambre aménagée dans un coliving

Comment être rentable ? 

En effet, acquérir un bien et y réaliser des travaux demandent une somme conséquente, auxquels il faut ajouter le mobilier qui doit être de bonne qualité. Autant d’éléments qui te demande à être rentable. Ce sont les maisons avec jardins qui ont  de grandes surfaces qui sont, donc, les plus rentables pour le coliving. Miser sur les services permettra également d’augmenter les tarifs et ainsi amortir plus facilement tes frais. 

Autre moyen de gagner en rentabilité, mise sur la location de studio à courte durée. Il est également possible de louer les espaces de travail à la journée. Une location d’un espace de coworking dans la maison ou l’appartement ne dérangera sûrement pas les locataires. Nombreux sont les freelance à apprécier le coliving et y mêler le coworking permet de créer des liens qu’on ne peut pas avoir quand on est indépendant. 

À quel régime fiscal appartient le coliving ? 

Le régime fiscal auquel appartient le coliving est aussi très intéressant si tu souhaites t’y investir. En effet, le coliving appartient au régime fiscal LMNP, c’est-à-dire régime du meublé non-professionnel (LMNP). Dans ce cadre, deux possibilités s’offrent à toi. La première le régime micro-BIC ou régime forfaitaire qui s’applique si, tes recettes provenant du coliving ne dépassent pas 72 600€. De plus, seule la moitié des recettes sont imposables avec ce régime. Le deuxième est le régime réel, au-delà de 70 000 € de recettes sont déduits l’ensemble des charges et les amortissements par exemple, une partie du prix du logement. 

Salon au sein d'un appartement de coloring

Quels types d’investisseurs ? 

Ainsi, si tu souhaites investir dans le coliving, tu l’auras compris cela nécessite un fort apport et une capacité d’endettement. Cet apport permettra de faire foi pour l’achat du bien et la bonne réalisation des travaux. 

Si par la suite, tu ne veux pas t’occuper de la recherche et la sélection des locataires, sache que des entreprises spécialisées dans le coliving permettent un modèle clé en main. Ces sociétés dédiées prennent en charge en plus de la sélection des locataires, l’entretien de la maison, mais aussi les états des lieux d’entrée et de sortie. 

 

Clara Passelande